Nador: interpellation d’une femme soupçonnée d’être l’intermédiaire dans la falsification de tests Covid-19

La police judiciaire de Nador a interpellé, dimanche soir, une femme qui gère une agence de transfert d’argent à Taourirt, soupçonnée d’être l’intermédiaire dans la falsification de tests Covid-19.

La mise en cause a été interpellée dans le cadre de l’enquête menée avec 8 voyageurs appréhendés, samedi à l’aéroport Nador Al Aroui, en flagrant délit de présentation de faux tests Covid-19, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Les investigations ont révélé que l’une des personnes arrêtées a obtenu un test falsifié en contrepartie d’une somme de 750 DH.

Les suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée par la police judiciaire de Nador sous la supervision du parquet compétent, en vue de déterminer les ramifications de ces actes criminels menaçant la sécurité sanitaire de l’ensemble des citoyens.

Les services sécuritaires poursuivent le renforcement et le durcissement des mesures de contrôle aux frontières, en coordination avec les services médicaux et les autorités publiques compétentes, en vue de lutter fermement contre la falsification des certificats médicaux, notamment des tests de Covid-19 et d’assurer la sécurité sanitaire de l’ensemble des citoyens, conclut la DGSN.