Maroc Telecom : Plus de 68 millions de clients et un chiffre d’affaires en hausse de 2.7% à fin juin

Les parcs du Groupe Maroc Telecom ont atteint 68,4 millions de client au premier semestre de 2020, en augmentation de 9,1% par rapport à la même période un an auparavant.

Cette hausse provient en partie de l’intégration de Tigo Tchad dans le périmètre du Groupe depuis le 1er juillet 2019, explique Maroc Telecom dans un communiqué sur ses résultats semestriels.

Au détail, le parc mobile s’est élevé à 19,6 millions de clients, en légère hausse de 0,1% sur une année à la faveur de la progression du parc postpayé (+7,1%) et malgré le repli du prépayé (-0,7%), fait savoir la même source, précisant que le chiffre d’affaires (CA) Mobile a diminué de 2,6%, à 6,8 milliards de dirhams (MMDH) en raison des impacts de la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus, notamment sur les activités de l’entrant international, le sortant prépayé et le roaming.

Pour ce qui est de l’ARPU mixte, se définit comme le CA généré par les appels entrants et sortants et par les services de données net des promotions, hors roaming et ventes d’équipement, divisé par le parc moyen de la période, il a baissé de 4,2% à 55,1 dirhams au S1-2020.

En outre, Maroc Telecom indique que le parc Fixe s’est amélioré de 6,9% sur un an, portant le nombre de lignes à près de 2 millions, tandis que le parc haut débit a progressé de 10,5% à 1,7 million d’abonnés.

Les activités Fixe et Internet au Maroc ont ainsi généré un CA de plus de 4,7 MMDH, en hausse de 1,5% par rapport au 1er semestre de 2019, grâce à l’essor de la Data Fixe.

A l’international, le parc mobile a dépassé les 44,7 millions de clients répartis sur la Mauritanie (2,4 millions), Burkina Faso (9 millions), Gabon (1,4 millions), Mali (8 millions), Côte d’ivoire (9,2 millions), Bénin (4,3 millions), Togo (3,1 millions), Niger (3 millions), Centrafrique (184.000) et Tchad (4,2 millions).

Par ailleurs, Maroc Telecom a réalisé un chiffre d’affaires (CA) de plus de 18,3 milliards de dirhams (MMDH) durant le premier semestre de 2020, en croissance de 2,7% (stable à base comparable).

Cette performance, dans un contexte de crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), est due essentiellement au développement de la Data Mobile et des services Mobile Money à l’International et à l’essor de la Data Fixe au Maroc, explique le groupe  dans un communiqué sur ses résultats semestriels.

À fin juin 2020, les activités au Maroc ont généré un CA de 10,5 MMDH, en retrait de 1,8% par rapport à la même période de 2019, en raison de la baisse du CA Mobile qui pâtit des impacts de la crise notamment sur les activités de l’entrant international, le sortant prépayé et le roaming, fait savoir la même source, notant que ce repli est atténué par la hausse de la Data Mobile et Fixe.

En outre, Maroc Telecom indique aussi que le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA – Earnings before interest, taxes, depreciation, and amortization) de la même période ressort à près de 6 MMDH, en baisse de 2,5% par rapport à l’an dernier, en raison du recul du chiffre d’affaires. La marge d’EBITDA s’est, quant à elle, établie au niveau élevé de 56,8%.

S’agissant du résultat opérationnel (EBITA) ajusté, il s’est situé à environ 4 MMDH, en contraction de 3,2% sur une année, du fait essentiellement de la baisse de l’EBITDA. Le taux de marge d’EBITA ajusté s’est élevé à 38,4%, alors que les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) ajustés au Maroc ont progressé de 11,5%.

Côté international, les activités du Groupe ont jusqu’à présent fait preuve de résilience avec un chiffre d’affaires en hausse de 6,3% (+0,1% à base comparable) par rapport à 2019 et ce, malgré le contexte économique marqué par les conséquences de la crise du covid-19.

La croissance de la Data Mobile et des services Mobile Money ont plus que compensé la baisse des revenus Voix, souligne Maroc Telecom, ajoutant qu’au cours des six premiers mois de l’année 2020, l’EBITDA a évolué de 10,7% à 3,6 MMDH (+8,5% à base comparable). Le taux de marge d’EBITDA a atteint 43,6%, en hausse de 1,7 pt (+3,4 pt à base comparable), grâce à l’amélioration du taux de marge brute et la baisse des coûts opérationnels. Durant la même période, l’EBITA ajusté a progressé de 6,3% (+8,8% à base comparable), pour s’établir à près de 1,8 MMDH, représentant une marge d’EBITA ajustée stable de 21,6% (+1,7 pt à base comparable).

(Avec MAP)