Maroc : Baisse de 1,7 point de l’Indice de confiance des ménages au 1er trimestre 2014

L’Indice de confiance des ménages (ICM) aura enregistré, au cours du premier trimestre de 2014, une quasi-stagnation par rapport au quatrième trimestre de 2013 et une baisse de 1,7 point par rapport à  la même période de l’année précédente, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP).

Ainsi, l’ICM s’est établi à 74,1 points au 1er trimestre 2014, contre 74,2 points un trimestre auparavant et 75,8 points durant le même trimestre de l’année passée, précise le HCP dans une note d’information relative aux résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménages.

Cette évolution de l’ICM est le résultat des variations de ses différentes composantes, explique la note, relevant que les opinions des ménages sur l’évolution passée du niveau de vie ont connu, au premier trimestre de 2014, une amélioration aussi bien par rapport au trimestre précédent qu’au même trimestre de l’année 2013.

Le solde relatif à cet indicateur, qui continue sa tendance haussière entamée depuis une année, gagne 1,8 point au 1er trimestre 2014 par rapport au 4ème trimestre 2013 et 11,1 points, en glissement annuel.

Inversement, les perceptions des ménages relatives à l’évolution future de niveau de vie se sont dégradées. Le solde synthétisant cet indicateur enregistre, en effet, une baisse de 3,5 points par rapport au trimestre précédent et de 6,3 points par rapport à la même période de 2013, précise la même source.

Concernant le chômage, 77,4 pc des ménages anticipent, au premier trimestre 2014, une hausse du nombre de chômeurs pour les 12 mois à venir, contre 75,4 pc un trimestre auparavant et 72,4 pc, un an auparavant.

Ainsi, le solde de cet indicateur qui s’établissait à un niveau négatif de -69,1 points enregistre une baisse de 0,9 point par rapport au trimestre précédent et de 7,4 points par rapport à la même période de 2013.

Pour ce qui est de l’achat de biens durables, près de 54 pc des ménages marocains considèrent, au premier trimestre de 2014, que le moment n’est pas opportun pour faire ces achats alors que 22,3 pc pensent le contraire.

Avec -31,3 points, le solde relatif à cet indicateur enregistre une légère amélioration par rapport au trimestre précédent (+0,5 point) et une détérioration par rapport au même trimestre de l’année précédente (-3 points).

La situation financière des ménages devrait se détériorer. Ainsi, près de 57,1 pc des ménages considèrent que leurs revenus couvrent leurs dépenses, alors que 37,1 pc d’entre eux déclarent s’endetter ou puiser pour cela dans leurs épargnes. Seuls 5,8 pc des ménages affirment pouvoir épargner une partie de leur revenu.

Le solde de l’indicateur relatif à la situation financière actuelle des ménages s’établit ainsi à un niveau négatif de -31,3 points, en détérioration par rapport au trimestre précédent (-1,8 point) et au même trimestre de 2013 (-1,5 point).

Quant à l’évolution passée de leur situation financière personnelle, les opinions des ménages, au premier trimestre de 2014, se sont améliorées de 0,6 point par rapport à un trimestre auparavant mais se sont détériorées de 1,7 point par rapport à la même période de 2013.

La même tendance est observée pour les perceptions des ménages sur l’évolution future de leur situation financière personnelle, le solde correspondant a enregistré une hausse de 2,9 points par rapport au trimestre précédent et une baisse de 3,3 points par rapport au premier trimestre de 2013.

L’Indice de confiance des ménages est calculé sur la base de sept indicateurs, quatre relatifs à la situation générale et trois à la situation propre du ménage.