Maroc : 86 000 chômeurs de plus en 2014

Le gouffre entre les objectifs du gouvernement et les réalités de l’économie nationale en matière de chômage continue de se creuser.

Bien loin des 6% prévus par l’équipe d’Abdelilah Benkirane pour 2016, le taux de chômage au Maroc se rapproche plus de la barre symbolique des 10%, étant passé de 9,2% à 9,9% en 2014. Selon une note d’information du Haut commissariat au plan (HCP) rendue publique mercredi soir, le nombre de chômeurs s’est accru de 86.000 personnes entre 2013 et 2014, portant ainsi le nombre global de chômeurs dans le royaume à près d’1,2 million de personnes.

Les chiffres du HCP brossent une réalité pour le moins inquiétante : il ne fait pas bon être jeune, citadin et diplômé au Maroc. Cette crise du marché du travail touche particulièrement les habitants du milieu urbain, les jeunes et les détenteurs de diplômes. Ainsi, près de huit chômeurs sur dix (80,2%) résident dans le milieu urbain, près des deux tiers (62,6%) sont âgés de 15 à 29 ans et plus du quart (27,6%) détiennent un diplôme de niveau supérieur. Encore plus alarmant, parmi les « actifs occupés », les personnes en âge d’activité détenant un emploi, 88,6% ont un niveau d’instruction inférieur au baccalauréat. 62% sont, en effet, sans diplôme et 26,6% ont un diplôme de niveau moyen, tandis que seulement 11,4% ont un diplôme de niveau supérieur.