Marjane : l’ancien patron en congé administratif

Il a été démis de ses fonctions suite à  des irrégularités de gestion.

«L’ancien patron de Marjane a été invité par la SNI à intégrer la filiale immobilière Onapar mais pour l’instant il n’a encore donné aucune suite», confie une source bien informée à Marjane. L’ancien président de la filiale de la SNI spécialisée dans la grande distribution, Mohamed El Amrani (photo), faisait partie de la première fournée de changements annoncés en décembre dernier par le nouveau patron de la holding, Hassan Ouriagli. Il se trouve que depuis quelques jours, des informations ont été relayées dans la presse, notamment électronique (dont le site Infomédiaire, entre autres) faisant état du départ de Mohamed El Amrani pour Dubaï où il devrait, selon ces mêmes informations, diriger de nouveaux projets.

Or, des sources au sein de Marjane, dûment contactées par La Vie éco, nous indiquent que M. El Amrani «est pour le moment en congé administratif» et que «les actionnaires de la SNI ont choisi de se séparer de lui pour des raisons bien précises». Ainsi, et selon ces mêmes sources, «au moment de la reprise en main de Marjane par la SNI, il a été découvert que la filiale, censée être spécialisée dans la grande distribution, s’était lancée, depuis quelque temps et de manière excessive dans des activités immobilières». On dénombre ainsi pas moins de cinq opérations de lotissements, quelques immeubles à usage de bureaux résidentiels et même un projet d’hôtel. «Une diversification qui s’est faite au détriment du métier de base qu’est le développement de la grande distribution, ce qui a porté préjudice aux performances et à la gestion confiée à des cadres opérationnels», est-il expliqué auprès de nos sources.
Au moment de la restructuration, et dans la foulée de la démission de Mohamed El Amrani de ses fonctions, la holding a pris aussi la décision de transférer toutes les activités immobilières en cours au périmètre de la filiale immobilière Onapar pour plus de cohérence.