L’USFP se vide de ses militants

Les jours à  venir apporteront certainement d’autres défections.

C’est un phénomène inédit pour l’USFP. Ses militants le quittent par vagues successives. Dans la région de Benslimane, fief de feu Ahmed Zaidi, des pans entiers des structures locales du parti (Bouznika, Mansouria et Cherrat) ont décidé de rejoindre le parti que le courant «Ouverture et démocratie» est en train de former. Dans la région du Souss, la défection de Tarik Kabbaj, maire d’Agadir, a été suivie par un groupe de militants et responsables locaux. Mais cette fois la destination est autre. C’est vers le PPS, qui vient d’organiser un meeting populaire dans la région, qu’ont afflué les dissidents. Un peu plus loin, dans la province de Chtouka-Aït Baha, le choix des ex-militants et édiles locaux de l’USFP s’est porté sur l’Istiqlal, fortement implanté dans cette zone. Elections obligent, les jours à venir apporteront certainement d’autres défections.