L’ODT prend des ailes, les ralliements se multiplient

Abdelkader Terfay, secrétaire général du syndicat de la santé relevant de l’UNTM, renvoyé par le PJD et son syndicat, devrait trouver refuge chez Ali Lotfi et sa centrale, l’Organisation démocratique du travail (ODT).

Les négociations sont très avancées avec le responsable de la section de la santé à l’ODT, Addi Bouarfa et le secrétaire général, Ali Lotfi, également ancien membre de la CDT-Santé. Abdelkader Terfay, dont le seul crime est d’avoir participé à la grève du 29 octobre, n’est pas le seul à avoir frappé à la porte de cette centrale de gauche vu qu’il emporte dans son sillage plusieurs membres du syndicat islamiste de la santé. En même temps, un nombre important de jeunes militants du PAM arborent déjà fièrement leur nouvelle étiquette de syndicalistes de l’ODT. Ils viennent de faire leur entrée dans la section jeunesse du syndicat qui vient de tenir son congrès. Les autres militants du parti et ses bureaux syndicaux s’apprêtent à faire de même. Et selon certaines sources, les militants du MDS et du FFD sont également en train de préparer leur ralliement à l’ODT. Du coup, le petit syndicat qui n’est pas encore considéré comme représentatif selon les critères du gouvernement, mais qui compte déjà une quinzaine de sections, est en train de grandir, en attendant les prochaines élections pour confirmer sa position.