Les sociétés de recouvrement appellent à la réglementation de leur profession

Les sociétés de recouvrement revendiquent une opération de toilettage du secteur. Ils assurent que leur profession sera vouée à l’anarchie totale si elle n’est pas réglementée d’urgence.

A en croire les patrons de quelques grands cabinets, plusieurs entités se créent chaque mois avec comme objet social le recouvrement et le conseil, parfois sans moyens d’exploitation ni d’adresse physique et encore moins des profils formés pour l’exercice de cette activité. Pour assainir le plus tôt possible le marché, les sociétés structurées, dont le nombre ne dépasse pas la vingtaine, sont déjà en pourparlers pour remettre sur pied leur association professionnelle. Priorité de la corporation : pousser l’Exécutif à réglementer l’accès au métier. «Lequel est particulièrement sensible puisque les opérateurs du recouvrement sont dépositaires des droits de leurs clients mandataires et agissent souvent en leurs noms», rappelle-t-on auprès de la profession.