Les ménages marocains moins pessimistes

La note du HCP fait ressortir qu’au cours des 12 prochains mois, 24,1% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 35,2% à un maintien au même niveau et 40,7% à une amélioration.

Les ménages marocains avaient un bon moral au premier trimestre 2018, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). L’indice de confiance des ménages (ICM), qui mesure les perceptions de la population de l’évolution d’un certain nombre d’indicateurs conjoncturels, a en effet augmenté de 9.1 points, à 87.3 points par rapport au 1er trimestre de 2017 (en glissement annuel).

Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif au premier trimestre, à -6,2 points, en dégradation par rapport au trimestre précédent et en amélioration par rapport à une année auparavant où il était à moins de 3.8 points et à moins 12,0 points respectivement.

Au cours des 12 prochains mois, 24,1% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 35,2% à un maintien au même niveau et 40,7% à une amélioration.

Le solde d’opinion passe ainsi à 16,6 points, au lieu de 11,5 points le trimestre précédent et 5,7 points une année auparavant.

S’agissant de la perception de l’évolution du chômage, 70,3% contre 15,8% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois.

le solde d’opinion est resté négatif, à -45,5 points au 1er trimestre, en amélioration toutefois par rapport au trimestre précédent où il était à -58,5 points et par rapport au même trimestre de l’année précédente où il a enregistré -64,9 points.