Les filiales des banques dans l’immobilier montent en puissance

Depuis que les actifs immobiliers des banques ont gagné en ampleur, dans le sillage de leur recours plus affirmé aux mécanismes de recouvrement non conventionnels (dations en paiement et ventes à réméré – voir article p.14), les filiales spécialisées dans l’immobilier que ces établissements détiennent montent aussi en puissance.

La plupart des banques ont constitué ces structures depuis des années pour gérer en interne les projets immobiliers liés à l’exploitation, notamment la construction des agences bancaires… A présent, leur champ d’intervention s’étoffe pour intégrer la gestion de projets immobiliers nouvellement entrés dans le patrimoine et destinés à la revente. Sachant que les projets récupérés par les banques peuvent consister en terrains non viabilisés ou en programmes non achevés, les filiales peuvent même avoir à revêtir à l’occasion la casquette de développeurs…