Les détails du plan de développement de SILDA dans le Souss

Le tissu industriel de la préfecture Inezgane Ait Melloul ne cesse de se développer. La Société d’industrie du lait et ses dérivés d’Agadir (SILDA) mise 70 millions de DH pour l’extension de son usine de production, implantée dans la localité depuis 2001.

Une convention d’investissement a été conclue à cet effet, hier mercredi à Casablanca, par le ministère de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy et Azzedine El Boubekraoui dirigeant de SILDA.

L’extension en projet portera sur un terrain de 1,5 ha dans la zone industrielle d’Ait Melloul et pourrait être achevée dans environ 24 mois. A terme elle permettra la création de 380 nouveaux emplois directs et portera la production totale de lait de l’unité à 350 tonnes par jour. L’unité employant pour le moment 720 personnes et générant actuellement une production de lait frais de 220 tonnes par jour, précise M. El Boubekraoui.

Selon lui, l’investissement qui s’inscrit dans le Plan d’accélération industrielle Souss Massa, vise l’automatisation progressive des lignes de production de SILDA, son intégration à l’amont de la filière laitière et son positionnement sur le marché national. Il s’agit aussi de renforcer la diversification des produits de l’unité industrielle à travers notamment la production de lait UHT, lait aromatisé, fromages et yaourts brassés.

Pour l’heure, outre le Souss et les provinces du Sud, Silda qui se fournit auprès de 5.000 éleveurs, commercialise ses produits à Marrakech et Casablanca.
A noter qu’à l’échelle nationale, l’industrie laitière compte 77 entreprises et emploie 156.775 personnes. Son chiffre d’affaires atteint 18 milliards de dirhams, dont 168 MDH à l’export.