Les députés partent voir du pays !

Les députés profitent de leurs vacances pour «tà¢ter du terrain». La commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement a programmé une quinzaine de missions d’information, dans les dix jours à  venir, un peu partout au Maroc.

Comme l’agenda de la commission, présidée par le député RNI Hassan Benomar, n’est pas particulièrement chargé côté législatif, ses membres optent pour l’action. Ils s’enquièrent des infrastructures dans le Sahara, la situation de l’activité minière à Zagora et Ouarzazate, des retombées environnementales de l’activité du complexe industriel de Jorf Lasfar et de la situation de la carrière du ghassoul à Séfrou. La délimitation du domaine forestier dans le Souss, la situation de certaines retenues de la région, la forêt de Maâmora attirent également l’attention des membres. Ces virées sur le terrain seront complétées par quelques séances studieuses. Les membres de la commission décident ainsi de compléter leurs connaissances en matière de droit de la mer auquel ils consacrent une journée d’étude. Cela au moment où leurs collègues, notamment de la commission de la justice, s’attellent à un autre défi, celui d’améliorer le rendement législatif de la Chambre. Son président, le «Pamiste» Abdellatif

Ouahbi, vient de programmer pour examen pas moins de sept propositions de loi dont la très controversée proposition de
l’USFP portant sur l’abolition de la peine de mort.