Les business plans des banques réalistes

Les banques ne s’attendent pas à ce que la finance participative fasse une percée fulgurante au Maroc. Elles envisagent toutes au maximum 10% de part de marché pour cette nouvelle industrie, ainsi qu’il ressort de leurs business plans déposés auprès de Bank Al-Maghrib.

Ces projections s’appuient surtout sur l’expérience de pays à niveau de développement comparable où la finance participative a été introduite il y a quelques années. Car les établissements nationaux, même s’ils ont mené diverses enquêtes pour sonder l’intérêt de la clientèle, sont bien en peine de dire combien pèse précisément ce marché. En tout cas, si les pronostics des banques devaient se réaliser, elles risquent de se sentir à l’étroit avec 8 établissements aujourd’hui autorisés.