Le torchon brûle entre le ministère de la santé et les professionnels des déchets médicaux

Lancé en septembre 2015 par le ministère de la santé, fortement critiqué par les opérateurs privés pour finalement ressortir infructueux, l’appel d’offres relatif à la fourniture et l’installation de matériel médico-technique pour le traitement des déchets hospitaliers vient d’être relancé, semant à nouveau le trouble chez les professionnels du secteur.

Outre la non-correspondance entre les besoins du terrain et les prescriptions spéciales du marché, ces derniers ne comprennent pas pourquoi le nouveau marché s’est élargi à 10 établissements, contre 8 au premier lancement du marché. Sur ces 10, huit -dont les 2 supplémentaires- assurent déjà le traitement de leurs déchets en interne ou via des opérateurs. Les professionnels estiment que les 2 autres, produisant de faibles quantités, pourraient être pris en charge en mutualisant avec des établissements proches.