Le PLFR adopté en deuxième lecture à Chambre des représentants

La Chambre des représentants a adopté à la majorité, en deuxième lecture, le projet de loi de finances rectificative (PLFR) n°35.20 au titre de l’exercice 2020, lors d’une séance plénière tenue ce lundi 20 juillet.

Ce projet de loi, a été entériné par 73 députés et rejeté par 43 autres. C’est pratiquement dans ces mêmes proportions, avec quatre abstentions, que les députés ont voté en séance plénière l’article 247 bis, introduit comment amendement par les conseillers, et qui instaure la déductibilité des dons effectués au profit de l’Etat.

Globalement, le projet de loi de finance rectificative, adopté en moins de 15 jours, soit largement dans les délais réglementaires imposés par la Loi organique des finances, vise à mettre en place des mécanismes de soutien à même d’assurer une reprise progressive de l’activité économique.
Jugé en deçà des attentes, le PLFR, tel qu’il a été présenté par le gouvernement, repose sur trois piliers principaux, à savoir l’accompagnement de la reprise progressive de l’activité économique, la protection de l’emploi et l’accélération de la mise en œuvre des réformes administratives.

Le texte, dont les grandes lignes ont été validées en conseil des ministres le 6 juillet, entre en vigueur dès sa publication au Bulletin Officiel.