Le Plan national de veille et de riposte à l’infection par le Coronavirus vise à réduire le taux de reproduction à 0,7%

Le Plan national de veille et de riposte à l’infection par le Coronavirus (Covid-19) vise à réduire le taux de reproduction du virus à 0,7% dans l’ensemble des régions du Royaume, a indiqué, mardi, le ministère de la Santé dans son bilan bi-mensuel relatif à l’évolution de la situation épidémiologique liée à la Covid-19.

Le ministère a souligné, par la voie du chef de la division des maladies ambulatoires à la direction de l’Épidémiologie et de lutte contre les maladies, Abdelkrim Meziane Belfkih, que le taux de reproduction se situe entre 0,98 et 1,2% en moyenne durant la période allant du 29 septembre dernier au 12 octobre courant.

Concernant la situation épidémiologique dans le Royaume durant cette même période, Meziane Belfkih a affirmé que le nombre de cas de coronavirus enregistrés au 12 octobre 2020 a atteint 153.761 cas, soit 423,4 cas en moyenne pour 100.000 habitants, alors que le nombre des décès a grimpé à 2.636 cas, soit une moyenne de 1,7%, ajoutant que le taux de rémission avoisine 84,2% du total des cas enregistrés.

L’analyse des cas enregistrés lors des 45 derniers jours répartis sur trois phases (1er au 14 septembre, 15 au 28 septembre, 29 septembre au 12 octobre), montre une hausse notable de la moyenne des cas enregistrés tous les 15 jours, précisant qu’on est passé de 25.613 cas lors de la première moitié du mois de septembre à 30.904 cas durant la deuxième moitié du même mois, soit une progression de 21%, puis à 34.654 cas au cours de la première quinzaine d’octobre (+12%).

S’agissant des décès, Meziane Belfkih a fait savoir que la moyenne bi-mensuelle est restée stable à 500 cas de décès lors de ces trois phases, et ce, durant les premières quinzaines de chaque mois, avec une augmentation sensible de 5% durant les deux dernières semaines.

Pour ce qui est du taux d’incidence hebdomadaire pour chaque 100.000 habitants, il a indiqué que les régions de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et Fès-Meknès ont enregistré une moyenne ne dépassant pas 20% pour chaque 100.000 habitants, alors que sept régions ont enregistré une moyenne hebdomadaire située entre 20 et 50 cas pour chaque 100.000 habitants, ajoutant que trois régions continuent d’enregistrer des moyennes dépassant les 50 cas pour 100.000 habitants à savoir les régions de Casablanca-Settat, Souss-Massa et Dakhal-Ouad Eddahab.

En ce qui concerne l’évolution hebdomadaire du nombre des tests, il a relevé que les chiffres et les indicateurs montrent que le Maroc continue à occuper la deuxième place en Afrique et la 31ème au niveau mondial, avec plus de 166.000 tests par semaine, soit une moyenne quotidienne de 23.700 tests, ajoutant que l’évolution des cas positifs fait apparaître une hausse lors des deux dernières semaines de 9,7% à 11%.

Quant à la situation épidémiologique du Maroc au niveau mondial, Meziane Belfkih a indiqué que le Royaume s’est hissé d’une place en ce qui concerne le nombre des cas positifs (30ème mondial et 2ème au niveau continental), et de trois places pour ce qui est du nombre des décès (36ème mondial et 3ème en Afrique), alors que le classement du Royaume en termes des tests n’a connu aucun changement (31ème mondial et 2ème en Afrique).

D’autre part, le bilan bi-mensuel du ministère de la Santé a abordé les principaux faits marquants enregistrés lors des deux dernières semaines en lien avec la situation épidémiologique, rappelant le Discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion de l’ouverture de la première session au titre de la cinquième année législative de la dixième législature, dans lequel le Souverain a souligné que pour préserver la santé et la sécurité des citoyens, il est primordial de faire preuve d’une opiniâtre vigilance et d’un engagement résolu en apportant au secteur sanitaire un soutien indéfectible.

Meziane Belfkih a également cité la décision de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 novembre prochain, outre la réalisation de nouveaux records lors de la semaine dernière avec 3.500 cas positifs par jour enregistrés pendant deux jours successifs.

Devant ces statistiques et indicateurs inquiétants, Meziane Belfkih a souligné l’importance du respect des mesures sanitaires préventives qui sont de nature à limiter la propagation du virus, notamment le port des masques de protection, la distanciation sociale, l’utilisation de l’application Wiqaytna.

(Avec MAP)