Le Plan Maroc Vert en vedette à  l’OCDE

M. Akhannouch met en évidence les réalisations au forum de Paris.

Le Plan Maroc Vert constitue désormais un cas d’école pas seulement au Maroc ou dans la région mais sur la scène internationale. Lors du 13e forum économique international sur l’Afrique organisé récemment par l’OCDE à Paris, un gros zoom a été fait sur cette expérience inédite marocaine. Lors du panel intitulé «Croissance, ressources naturelles et diversification économique en Afrique», le ministre de l’agriculture et de la pêche, Aziz Akhannouch, a eu l’occasion d’exposer devant un parterre de personnalités, d’experts et de participants du monde entier, les grandes lignes du PMV avec les réalisations et ce qui reste à faire. Le ministre en a également profité pour se projeter dans l’avenir en annonçant, entre autres, que sur la période 2014-2020 la poursuite du plan d’actions du programme devra mobiliser une enveloppe de près de 10 milliards de dollars (environ 80 milliards de DH). A ce titre, le ministre a rappelé que les fonds nécessaires à couvrir ces investissements devront être apportés à parts égales par le secteur public et les opérateurs privés dans le cadre de partenariats. D’ailleurs, comme il l’a rappelé dans son exposé, le secteur privé joue un rôle moteur dans la promotion de l’agriculture puisque c’est lui qui assure la totalité de la production agricole, sachant que l’Etat, pour sa part, assure l’accompagnement à travers le cadre incitatif et les infrastructures nécessaires à l’amélioration de la productivité au niveau national. Lors de son intervention devant le forum, M. Akhannouch a également cité quelques exemples de belles réalisations comme les investissements massifs dans le secteur de l’irrigation pour faire face à la problématique des ressources en eau, le plan de reconversion de certaines cultures, l’encouragement des plantations d’arbres fruitiers ou encore le développement de cultures alternatives.