Le photographe de «La Vie éco» violenté par un «khlifa» !

Les photographes-journalistes de différents supports de presse ont observé un sit-in samedi 20 juin.

Jeudi 18 juin, les autorités locales de Sidi Bernoussi tentaient de déloger par la force des marchands ambulants. Comme à l’accoutumée, des représentants de la presse nationale se trouvaient sur les lieux pour couvrir l’opération et parmi eux le photographe de «La Vie éco», notre collaborateur Ahmed Mechouary. Comme les confrères présents sur les lieux, il prenait des photos de l’événement lorsque tout à coup un «khlifa» (adjoint du caïd) lui arracha son outil de travail et le frappa violemment d’un coup de tête en plein visage. M. Mechouary s’écroula, évanoui, devant des dizaines de témoins et parmi eux ses confrères qui ont dénoncé l’agression sur place. Le «khlifa» disparaît alors que M. Mechouary est transporté aux urgences. Ce flagrant abus de pouvoir, puisque le photographe ne faisait que son travail, dénote d’une mentalité des années de plomb qui résiste aux changements que connaît le pays.

Certes, il s’agit d’un cas «isolé» d’un petit fonctionnaire zélé mais rien que le fait d’oser encore ce genre de pratique saborde les efforts menés pour changer le mode de travail de l’Administration. Les photographes-journalistes de différentes tribunes de la presse écrite et électronique à Casablanca ont observé, samedi 20 juin, un sit-in pour protester contre cette lâche agression.