Le Parlement a réduit de 90% sa consommation de papier

C’est une révolution technologique qui a été engagée au Parlement.

En effet, les délibérations et les débats des séances parlementaires sont reproduits immédiatement sur support écrit. La première Chambre dispose, depuis peu, d’un logiciel de reconnaissance vocale capable de transcrire à la fois la langue arabe et le dialecte marocain, ce qui permet aux rapporteurs de commissions et de séances et autres intéressés de disposer de documents écrits immédiatement après les séances. Cela facilite également la rédaction du Bulletin officiel de la Chambre, qui devient totalement numérique et dont la fréquence de publication a été relevée. De même, l’utilisation des tablettes dans le travail des députés a permis de réduire de 90% la consommation du papier. Les propositions et projets de lois, entre autres documents, qui étaient édités en 500 exemplaires ne sont plus produits qu’en 50 exemplaires papier. En outre, les élus ont directement accès sur les tablettes qui leur sont remises au début de la législature, et via des applications mobiles, à une base documentaire de 1,5 million de pages numérisées.