Le mystère du contrat programme avec les promoteurs immobiliers

Nabil Benabdellah vend-il la peau de l’ours avant de l’avoir tué ?

Nabil Benabdellah vend-il la peau de l’ours avant de l’avoir tué ? Le ministère de l’habitat dit être tout prêt de finaliser un contrat programme dont la principale partie prenante n’a jusqu’à présent jamais entendu parler ! Comme nous le rapportions dans notre précédente édition, le ministère prévoit la signature d’une convention avec les promoteurs immobiliers d’ici la fin de l’année. Selon les affirmations du ministère, elle touche aux autorisations entourant l’acte de construire, au foncier public et aux financements étatiques du secteur. Aussi, il engagerait les professionnels à diversifier davantage leur offre et à être raisonnables sur les avances exigées des acheteurs. Autant de points sensibles qui ont dû être dégagés après d’âpres négociations, peut-on supposer.

Or, surprise, la Fédération nationale des promoteurs immobiliers affirme n’avoir jamais été contactée à ce sujet. Dans un courrier parvenu à La Vie éco, les professionnels expliquent être «étonnés devant l’affirmation de la signature de tout contrat programme avant la fin de l’année». Celle-ci n’est même pas d’actualité, précisent-ils. La fédération concède juste avoir mis en place un plan d’action annuel avec la tutelle, comme cela se fait depuis toujours. La tutelle abuserait-elle de la surenchère politique ?