Le mouvement amazigh choisit le RNI pour son baptême électoral

Après un processus qui a duré plusieurs mois, le RNI et des responsables du mouvement amazigh initiateurs du  « Front d’action politique » viennent d’annoncer leur décision d’aller ensemble vers les prochaines élections.

C’est donc dans les rangs du RNI que les membres du mouvement amazigh vont participer aux prochaines élections. Une étape décisive dans l’action du mouvement qui s’est doté, depuis le début de l’année, d’une plateforme politique. Une réunion s’est ainsi tenue, ce mardi 17 novembre, entre, d’un côté, le président du RNI, Aziz Akhannouch et des membres du bureau politique, et de l’autre, le coordinateur national du Front d’action politique amazigh, Mouhieddine Hejjaj. Les deux partis ont parlé d’un « pas historique », permettant aux militants du mouvement amazigh intéressé par l’action politique directe de pouvoir y accéder sous la bannière du parti. Cette initiative, soulignent les deux parties dans un communiqué diffusé le jour même, permettra ainsi aux militants du mouvement amazigh de pouvoir participer activement à la défense des questions d’intérêt nationale, principalement la cause amazigh dans sa globalité.

Pour ce faire, le RNI et le Front d’action politique avaient mis en place une commission conjointe dont les travaux ont été couronnés par cette réunion au sommet. La commission a émis un certain nombre de recommandations qui ont toutes été validées et dont la mise en œuvre aussi bien au niveau national que local a été actée. Les deux parties se sont également engagées pour assurer le suivi de la concrétisation de ce processus de rapprochement qui constituera certainement un tournant dans l’action politique nationale.

Rappelons que le Front d’action politique a vu le jour au début de l’année. Des militants de la cause amazighe avaient alors annoncé leur regroupement autour d’une plateforme qu’ils ont baptisée plateforme de l’action politique amazigh dont l’objectif est d’élargir « les espaces de débat » sur la question amazigh, notamment au sein des institutions. Le Front avait, pour ce faire, approché depuis le début de l’année d’autres formations politiques, notamment le PAM, le PPS et le MP.

RNI
RNI