Le Maroc veut sauver le phoque noir

Le Haut commissariat aux eaux et forêts a annoncé, lundi 14 juillet, l’adoption de nouvelles mesures pour la sauvegarde des phoques moines sur les côtes Atlantique orientales.

Le Haut commissariat aux eaux et forêts a annoncé, lundi 14 juillet, l’adoption de nouvelles mesures pour la sauvegarde des phoques moines sur les côtes Atlantique orientales. Et fait, le Maroc fait partie d’un groupe de pays signataires (Espagne, Portugal et Mauritanie), à s’engager pour la «protection du phoque noir, une espèce en voie de disparition, de la pêche et des menaces extérieures tels que les maladies et les prédateurs». La population de phoques noirs au Maroc s’élève à 250 en 2014.