Le Maroc présent en force à  la 34è édition du BIT de Milan

Une importante délégation marocaine prend part à  la 34è édition de la Bourse internationale du tourisme de Milan (BIT), qui s’est ouverte jeudi avec la participation de pôles touristiques mondiaux représentant les cinq continents.

Bien que cette manifestation se tienne dans une conjoncture tout à fait exceptionnelle pour le pays hôte, confronté à une double crise économique et politique, l’optimisme est de rigueur chez les institutionnels et les professionnels marocains qui fondent de gros espoirs sur le marché italien dont le potentiel de croissance reste prometteur.

« En dépit de la crise économique que traverse l’Italie, nous sommes déterminés à redoubler d’efforts pour promouvoir la destination Maroc », a déclaré à la MAP, la déléguée de l’Office national marocain de tourisme (ONMT), Mme Jazia Sentissi qui s’est dite encouragée par les résultats obtenus en 2013.

Selon des données de l’ONMT, le volume des arrivées des touristes italiens a atteint, l’année écoulée, 250.000 avec une « progression notable » de plus de 15 pc par rapport à 2012, soit la plus importante hausse (sur le Maroc) des marchés émetteurs européens, alors qu’en termes de nuitées la reprise a été de 9 pc.

Sur les 86.000 m2 d’exposition dédiés au tourisme et aux activités de loisirs annexes, le Maroc est présent sur un stand de 108m2 avec une composante multimédia via des écrans interactifs qui vantent les principales destinations touristiques notamment Marrakech, Agadir et Fès.

« Le salon du BIT est un rendez-vous incontournable pour l’industrie touristique italienne, une excellente occasion de confrontation avec les professionnels du secteur et un moment fort de poursuivre nos activités de promotion et d’évaluer de nouvelles opportunités de collaboration pour préparer l’agenda de l’année en cours », a indiqué Mme Sentissi.

Durant ce salon, « nous facilitons les occasions de rencontre entre professionnels du tourisme italien et marocain. D’année en année, nous recueillons le feedback des TO pour ajuster et avoir un écho de nos opérateurs sur le marché », a-t-elle ajouté.

Participent à ce salon, les principaux opérateurs marocains qui travaillent avec le marché italien, notamment le conseil régional du tourisme de Marrakech qui représente en force la ville ocre et qui présente du matériel d’information édité en langue italienne.

Selon Mme Sentissi, le partenariat de l’ONMT-Italie avec les TO a connu un essor considérable, grâce au développement des partenariats classiques et au recrutement de nouveaux TO pour de nouvelles programmations de la destination Maroc.

En 2014, quatre nouveaux TO programmeront la destination Maroc pour la première fois. Il s’agit, pour la plupart, de TO de taille moyenne de la région du centre-sud de l’Italie. L’année 2014 débute avec la signature de 10 contrats de co-marketing avec les TO importants sur le marché et ceux de taille moyenne émergeants sur la destination.

« Ces contrats visent à générer un flux de 50.000 pax pour 2014 contre 40.000 en 2013 », a-t-elle ajouté, relevant que le marché du Tour operating a changé ces dernières années. « Il n’y a plus de grands acteurs qui ont le monopole sur la destination, mais plusieurs TO de taille moyenne font confiance à la destination pour la première fois et nous cherchons à les accompagner dans leur démarche », a-t-elle ajouté, estimant que « le focus de nos activités co-marketing avec nos Tour-opérateurs partenaires est mis sur des actions de marketing directes, telles que la réalisation de matériel pour les vitrines des agences de voyages, une campagne Radio avec des offres de prix et une campagne TV sur les circuits métro et aéroports ».

En termes de communication, l’approche de l’ONMT est basée sur « l’amélioration du positionnement de la destination auprès du grand public et la consolidation de son image ». Les axes principaux de sa stratégie s’appuient essentiellement « sur valeurs culturelles et sécuritaires, l’authenticité et la tolérance et proximité ».

Mme Sentissi a également fait remarquer que le touriste italien est « exigeant »‘ en ce qui concerne la qualité du produit et de service et la sécurité.

Le touriste italien privilégie le type d’hébergement tel que les maisons d’hôtes, a-t-elle relevé, indiquant qu’il y a une importante catégorie de touristes transalpins qui recherche des produits balnéaires Méditerranée en formule All inclusive (tout compris) avec une animation italienne. Ce type de produit balnéaire reste un vecteur important pour le tourisme italien.

« Crise ou pas, nous ne pouvons pas nous permettre d’abandonner la scène touristique sur le marché. il faut continuer à travailler, notamment sur les vecteurs porteurs en terme de loisirs et d’animation culturelle », a souligné Mme Sentissi.

Les professionnels et les institutionnels marocains se disent déterminés à poursuivre l’offensive sur le marché italien, considéré comme le cinquième émetteur de touristes vers le Maroc avec 250.000 arrivées en 2013.

Tout en se félicitant du cap de 10 millions de touristes franchi par le Maroc, ils sont unanimes à souligner que le développement du secteur touristique au Royaume est tributaire surtout de la conjugaison des efforts à tous les niveaux et de l’implication des citoyens.

Evoquant les difficultés rencontrées sur le marché italien, les professionnels marocains indiquent qu’il s’agit d’un marché « récepteur » avec plus de 40 millions d’arrivées, contre seulement quelque 15 millions de déplacements à l’étranger, d’où la nécessité de nouvelles stratégies pour attirer davantage de touristes transalpins.

Le stand du Maroc comprend des échantillons de produits touristiques diversifiés et authentiques venant de toutes les villes marocaines notamment impériales. Y sont également exposés des posters, des publications évoquant les attraits des circuits touristiques du Maroc, la beauté de ses sites naturels et le charme de ses villes balnéaires.

Organisé par la ExpoCts, société du groupe « Fiera di Milano », cette 34è édition du Bit de Milan (du 13 au 15 février), connaît la participation de 2.000 exposants venus de 120 pays.

Le salon se distingue par son volet « The World & Business village » qui offre un Panorama des destinations et des opérateurs étrangers. Cet univers est dédié uniquement au B2B.