Chakib Alj : le discours du Trône pose les fondements du Maroc de demain

Pour le président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), le dernier discours royal pose les priorités économiques et sociales pour la construction du Maroc de demain. Un Maroc « avancé et fort de sa dignité ».

 

 » L’émancipation et l’autonomisation de la femme marocaine, notamment à travers l’entrepreneuriat, est un levier fondamental de développement « , a souligné Chakib Alj réagissant à une des thématiques fortes du discours royal, prononcé à l’occasion du 23ème anniversaire de la Fête du Trône.

Dans ce sens, Alj a souligné que la CGEM est engagée et œuvre en continu à mettre en place des mécanismes d’encouragement de l’entrepreneuriat féminin et à consacrer la parité dans tous les secteurs et domaines d’activités.

Pour ce qui est du chantier de la protection sociale, le patron des patrons réitère la pleine mobilisation de la Confédération pour la réussite de ce projet.

Le secteur privé est prêt à investir, notamment dans le cadre de Partenariats Public-Privé (PPP), pour le renforcement du réseau des hôpitaux de proximité, la formation d’une nouvelle génération de personnel paramédical et l’accélération de la digitalisation du système de santé.

Par ailleurs, Chakib Alj s’est dit réjoui des avancées sur la loi-cadre N°03-22 formant Charte de l’Investissement, adoptée en Conseil des ministres. Cette nouvelle charte, tant attendue par les chefs d’entreprise, va apporter une forte dynamique à l’investissement privé dans notre pays, qu’il soit national ou étranger, en vue d’atteindre les objectifs fixés par le Nouveau Modèle de Développement.

Le nouveau texte prévoit également des mesures concrètes complémentaires en faveur d’une meilleure attractivité de l’environnement des affaires au Maroc, en agissant sur des leviers de compétitivité comme le foncier, l’énergie, l’accès à la commande publique, la mise en place d’une offre de formation adaptée aux besoins ou encore la simplification des procédures administratives.

« Nous attendons la promulgation des différents textes réglementaires de cette charte, qui permettront une mise en œuvre rapide et effective de ses dispositions », a-t-il fait savoir, assurant que la CGEM, à travers ses Fédérations sectorielles et les CGEM Régions, reste bien entendu pleinement engagée pour contribuer à la réussite de ce projet royal.