Le CVE décide de soutenir les opérateurs de l’événementiel et les traiteurs 

Le Comité de Veille Économique (CVE) a tenu, lundi 5 octobre 2020 sa 10ème réunion de travail.

 Cette réunion a été consacrée aux mesures déployées dans le cadre de l’opérationnalisation du Pacte pour la relance économique et l’emploi, conclu lors de la 9ème réunion du CVE, et à l’examen de l’opportunité de l’extension de ces mesures en faveur de certaines branches d’activités fortement affectées par la crise du Covid-19. 
Le CVE observe avec satisfaction la dynamique qui s’est installée depuis la mise en place de produits de garantie, en l’occurrence « Damane Relance » et « Relance TPE ».
Capitalisant sur cette dynamique et en vue d’adapter l’offre de garantie aux spécificités de certains secteurs importants et à caractère structurant, comme celui de la promotion immobilière, le CVE a décidé de mettre en place une nouvelle variante du produit « Damane Relance » dénommée « Damane Relance Promotion Immobilière ».
En outre, et compte tenu des effets négatifs occasionnés par la crise sanitaire du Covid-19 sur certaines branches d’activité vulnérables, deux contrats-programmes ont été conclus, en l’occurrence :
•        Le contrat-programme pour la relance du secteur de l’évènementiel et des traiteurs. Les acteurs concernés par le présent contrat programme sont les traiteurs, les loueurs d’équipements techniques liés à l’événementiel (son, lumière, vidéo, etc.), les loueurs d’espaces dédiés à l’événementiel (salles, chapiteaux, etc.), les loueurs de mobilier dédié à l’événementiel et les prestataires de services pour l’événementiel.
•   Le contrat-programme pour la relance du secteur des parcs d’attractions et de jeux. Les acteurs concernés par ce contrat-programme sont les entreprises opérantes dans les espaces couverts de jeux (Patinoire, espaces de jeux pour enfants, salles de jeux vidéo et automatiques), celles actives dans les espaces de jeux à l’air libre (Espace de Skate-park, Karting, mini-golf, tir à l’arc, manèges et parcs aquatique, les espaces et circuits d’accro-branche) ainsi que les parcs animaliers et zoologiques.