Le coût de financement des banques inférieur à 1%

Le coût de financement des banques, qui correspond à la moyenne pondérée des coûts de leurs ressources, est sur une tendance baissière depuis bientôt quatre ans.

Hormis la prédominance des dépôts non rémunérés, cette situation s’explique par le recul des taux débiteurs (comptes à terme et sur carnet), l’abaissement du taux directeur de Bank Al-Maghrib et donc du coût des avances hebdomadaires, et le tassement des rendements sur le marché de la dette. Alors qu’il se situait à près de 1,5% en 2013. Il est descendu sous la barre de 1% vers la deuxième moitié de 2016. Actuellement, il est inférieur à 0,9%.