La Maroc désigné président du Réseau libéral de la liberté

Le Maroc a été choisi pour présider le Réseau libéral de la liberté, qui a tenu son assemblée constitutive, samedi en Jordanie, en présence des partis libéraux du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

Lors de cette réunion, Mohamed El Gharass, membre du bureau politique du Mouvement populaire (MP), a été désigné à l’unanimité en tant que président du réseau, tandis que Mustafa Allouch, membre du bureau politique du mouvement libanais « Tayyār al-Mustaqbal » a été choisi comme vice-président.

Le réseau s’assigne pour objectif de promouvoir les valeurs universelles de liberté, d’état de droit, de démocratie, d’économie de marché et de prospérité économique, ainsi que de développer les partis et organisations membres à travers notamment le mentorat, le renforcement des capacités, l’adoption des meilleures pratiques, l’ancrage des principes libéraux et le renforcement de la participation de la région MENA aux échanges mondiaux de valeurs et d’idées.

La réunion, qui s’est tenue par visioconférence, a connu la participation des partis fondateurs du réseau, à savoir « Tayyār al-Mustaqbal » (Liban), le Mouvement populaire (Maroc), « Afek Tounes » (Tunisie), le Parti des Égyptiens libres (Égypte) et l’Union Constitutionnelle (Maroc).

 

(Avec MAP)