La famille Erzini veut se désengager de Sorec Crédit

Elle compte céder ses 50% du capital aux autres actionnaires.

Il y aura bientôt du changement dans l’actionnariat de Sorec Crédit, la société de crédit à la consommation spécialisée dans le financement des salariés des communes. De sources sûres, la famille Erzini qui détient 50% du capital de Soparco SA, entité contrôlant 100% de la société de financement, est à la recherche d’un cabinet de conseil pour procéder à l’évaluation et à la négociation avec les futurs repreneurs. Lesquels ne sont autres que les familles Torres et Lahlou qui détiennent les 50% restants du capital de Soparco SA.

Cette opération qui devrait nécessiter plusieurs mois avant d’aboutir est motivée par le fait que le chiffre d’affaires de Sorec Crédit est en constante baisse depuis plusieurs années en raison des difficultés que rencontre la société pour lever de la dette auprès des banques et des tiers (découverts, bons de sociétés de financement…). N’étant plus intéressée par ce secteur qui nécessite des fonds importants, la famille Erzini souhaite donc se retirer, d’autant plus que le conseil d’administration de Sorec Crédit est dominé depuis la création par les familles Lahlou et Torres.

Notons que Sorec Crédit a été créée en 1986 par les trois familles. Son capital social est de 50 MDH et son encours de crédits s’élevait à 117 MDH à fin 2011. Elle est spécialisée dans les prêts personnels et les prêts électroménagers, et dispose de deux agences propres à Casablanca et Rabat ainsi que de plusieurs correspondants agréés dans différentes villes du Royaume. Son effectif s’élève à 17 personnes dont 9 cadres. Et malgré la baisse d’activité ces dernières années, ses fonds propres demeurent importants du fait que les bénéfices ne sont pas distribués aux actionnaires mais réinvestis en crédit.