Interdiction temporaire de pêche de plusieurs espèces

Une série d’arrêtés réglementant ou portant interdiction temporaire de la pêche de plusieurs espèces a été publiée au BO n°66-10 suite à des avis l’INRA. Le premier réglemente la pêche du corail rouge dans la zone maritime située entre Cap Spartel et Larache.

En vertu de ce dernier, la pêche dans cette zone est autorisée à partir de la date de publication du texte au BO jusqu’au 31 décembre 2017 en respectant plusieurs conditions et modalités. Le deuxième arrêté interdit le ramassage de palourdes du 5 octobre au 31 décembre dans la baie de Dakhla. Ainsi, les propriétaires ou exploitants d’établissements ou de locaux dans lesquels sont stockés des palourdes avait un délai de 7 jours pour déclarer les quantités qu’ils détiennent auprès du délégué de la pêche. A noter que les fermes aquacoles ne sont pas concernées par cette interdiction temporaire.

Toujours dans la baie de Dakhla, le troisième arrêté interdit la pêche et le ramassage du couteau de mer de l’espèce «Solen Marginatus» et la coque de l’espèce «Cerastoderma edule» du 1er avril au 30 septembre de chaque année.

Enfin, le quatrième et dernier arrêté est relatif à l’interdiction temporaire de pêche de certaines pélagiques. Il s’agit des sardines (sardina pilchardus), des anchois (engraulis encrasicolus), des maqueraux (scomber scombrus, scomber japonicus), des poissons sabres (lepidopus caudatus, trichiums lepturus) des sardinelles (sardinella aurita, sardinella maderensis) et des chinchards (trachurus spp) pour une durée de cinq ans, du 1er mai au 30 juin, au large des côtes atlantiques comprises entre les parallèles 22°N et 23°N sur une distance de 15000 marins. Notons qu’entre les parallèles 24°N et 25°N, l’interdiction doit être observée durant toute l’année.