Immobilier : Bank Al Maghrib dévoile le bilan 2014 du marché marocain

Les prix des actifs immobiliers ont baissé de 0.8% en 2014, après une hausse de 1,3% en 2013, indique Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).

Cette baisse s’explique par le recul de 0,6% des prix des biens résidentiels et de 1,4% de ceux des terrains. L’évolution des prix des actifs résidentiels reflète la régression de toutes les catégories d’actifs, avec 0,5% pour les appartements, 0,9% pour les maisons et 1,7% pour les villas.

En ce qui concerne les prix des biens commerciaux, ils se sont accrus de 2,6%, traduisant des augmentations de 2,5% des prix des locaux commerciaux et de 2,8% de ceux des bureaux.

Pour ce qui est du nombre de transactions, il a grimpé de 12% reflétant la hausse des ventes de toutes les catégories d’actifs, avec 14,8% pour le résidentiel, 1,1% pour les terrains et 13,9% pour le commercial. La hausse des transactions portant sur les biens résidentiels recouvre, d’une part, les hausses de 16,9% pour les appartements et de 12,3% pour les villas et, d’autre part, la baisse de 9,7% pour les maisons.

Quant à l’évolution des ventes des biens commerciaux, elle traduit des augmentations de 13,5% des locaux commerciaux et de 15,6% des bureaux.

Par ville, les prix des biens immobiliers à Casablanca, Rabat et Tanger ont augmenté respectivement, de 0.14%, 0.4% et 0.6%. A l’inverse, les prix ont diminué de 2,9% à Marrakech.
 
Autre donnée importante qui resort du bilan 2014 dressé par BAM est celle des ventes des appartements qui représentent 67,9% du marché immobilier marocain contre 18,5% pour les terrains et 6,5% pour les locaux commerciaux.