Haro sur les mendiants syriens

Le ministère des habous et des affaires islamiques a décidé d’interdire aux réfugiés syriens de demander de l’aide dans les mosquées.

Dans un communiqué rendu public mardi 4 mars, le ministère indique que certains ressortissants de Syrie «se rendent dans les mosquées des grandes villes où ils tiennent des propos qui ne doivent pas être prononcés dans des lieux de culte, perturbant ainsi les maisons de Dieu et ceux qui les fréquentent». Les préposés aux mosquées sont dorénavant appelés à informer les autorités locales pour «faire cesser ce genre de comportements».