Guerre des brevets : Apple l’emporte face à  Samsung en Corée du Sud

Le groupe sud-coréen de téléphones portables, Samsung, a perdu la bataille juridique qui l’oppose à  son rival Apple, après le rejet par un tribunal d’une plainte disant que la société américaine avait violé trois brevets du géant sud-coréen.

Un juge d’un tribunal de Séoul a déclaré que des produits d’Apple tels que iPhone 4S, l’iPhone 5 et l’iPad2 ne violaient pas les brevets déposés par Samsung sur, notamment la manière d’afficher des messages courts ou encore sur la façon de regrouper des messages.

Le tribunal s’est prononcé contre l’interdiction de ces produits et a également rejeté la demande de dommages et intérêts de Samsung, qui portait sur 100 millions de wons (69.046 euros).

« Nous sommes satisfaits de voir que le tribunal coréen s’est rangé à l’avis d’autres tribunaux à travers le monde, prenant la défense de la vraie innovation et rejetant les affirmations ridicules de Samsung », a dit un porte-parole d’Apple Korea.

Samsung a, de son côté, déclaré qu’il étudierait dans le détail le verdict avant de décider ou non de faire appel, indiquant qu’il prendra les mesures nécessaires pour protéger ses droits à la propriété intellectuelle.

Le titre Samsung a fini en baisse de 0,7 pc à la Bourse de Séoul, qui elle-même a cédé 0,5 pc.

En août 2012, le même tribunal de Séoul avait ordonné à Apple de verser 40 millions de wons à Samsung pour violation de de deux brevets de technologie sans fil.

Le 21 novembre dernier, un jury fédéral américain a condamné Samsung à verser à Apple 290,45 millions de dollars (215 millions d’euros) de réparations.