Gharb : une bonne campagne agricole attendue

La campagne agricole 2020-2021 s’annonce prometteuse dans le Gharb, à la faveur des dernières précipitations qu’a connues cette région à fort potentiel.

 

 

Les précipitations ont atteint une moyenne régionale de 444 mm, avec un pic de 540 mm dans la zone côtière, contre 200 mm lors de la campagne précédente, soit une augmentation de 122% (2,2 fois de plus).

Selon la Direction régionale de l’agriculture (DRA), ce cumul et, surtout, la bonne répartition des pluies sont idéals pour les cultures pratiquées dans la région de Rabat-Salé-Kenitra, en particulier les céréales.

« Ces précipitations ont nettement amélioré la réserve des barrages à usage agricole par rapport à la campagne précédente, se situant autour d’un taux moyen de 75%, soit 17% de plus que la campagne précédente », a déclaré à la chaîne d’information de la MAP (M24) le directeur régional de l’agriculture et de l’Office régional de mise en valeur agricole du Gharb (ORMVAG), Aziz Bellouti.

Cette situation des retenues des barrages laisse présager une satisfaction des besoins en eau des cultures installées et celles programmées pour le reste de la campagne 2020/2021, particulièrement le programme d’irrigation au niveau des zones dominées par ces grands barrages, a-t-il tenu à préciser, ajoutant que ces conditions auront un impact positif sur l’ensemble du secteur agricole de la région, connue par la diversité de son offre, aussi bien en production végétale qu’en production animale, notamment les céréales, les légumineuses alimentaires, les cultures sucrières, les fourrages et les cultures maraichères et arboricoles.

Ces précipitations contribueront à la réduction des frais de l’irrigation et dynamiseront les préparations pour les cultures de printemps, principalement le tournesol, le pois chiche, le haricot sec et le maraichage, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, la Direction régionale de l’agriculture affirme avoir veillé, constamment, en collaboration avec tous les autres services déconcentrés du ministère et tous les acteurs dans le secteur agricole au bon déroulement de la campagne agricole.

Dans ce sens, la même source relève que toutes les mesures nécessaires ont été prises, entre autres, l’approvisionnement en semences sélectionnées et engrais, la sensibilisation et la communication avec les professionnels et l’accompagnement des exploitations agricoles et des unités de valorisation pour préserver la santé des employés et des agriculteurs en ces moments de pandémie.

De telles mesures ont abouti à des réalisations importantes du programme des cultures d’automne, boostées par la répartition des précipitations entre les mois de novembre et décembre et janvier et février. Cette répartition a permis de rattraper le retard des pluies en début de campagne, permettant ainsi d’atteindre une superficie totale travaillée de l’ordre de 798.219 ha, soit +10% par rapport à la campagne précédente.

La campagne en cours se déroule dans de très bonnes conditions et les emblavements installés correspondent aux programmes arrêtés, s’est félicitée la DRA, notant que la répartition des précipitations se manifeste par l’état végétatif des cultures, qui est très satisfaisant, ainsi qu’une bonne performance enregistrée en arboriculture fruitière.

(Avec MAP)