Gaz butane : la filière entame sa réorganisation

La réforme proposée concernera aussi la tarification.

La réforme est enclenchée. La direction des combustibles et carburants du ministère de l’énergie et des mines a lancé le 18 septembre un marché pour l’élaboration d’une étude sur la réorganisation de la filière et de la tarification du gaz butane. La réception des offres se fera fin octobre et l’étude sera finalisée après 105 jours maximum afin de permettre au département de l’énergie d’entamer la réorganisation du secteur le plus vite possible.

L’étude devra examiner et analyser dans le détail l’organisation actuelle du secteur gazier, en partant du fonctionnement du ministère de l’énergie jusqu’à l’organisation sur le terrain (importation, stockage, emplissage, distribution et mise en dépôt), en passant par le dispositif législatif et réglementaire et les mécanismes, pratiques et différentes relations entre toutes les parties prenantes. Les résultats de l’étude mettront en relief les axes fondamentaux d’une nouvelle stratégie pour le secteur et permettra de formuler des mesures organisationnelles et légales concrètes.

La définition de la nouvelle organisation doit permettre de mieux accompagner et de réussir la mise en œuvre de la stratégie énergétique du Maroc par l’amélioration des structures, du schéma d’approvisionnement et des conditions d’exercice d’une libre concurrence. Une nouvelle politique de stockage sera mise en place afin de mettre le pays à l’abri des crises d’approvisionnement et d’améliorer les infrastructures d’approvisionnement et de mieux les répartir sur le territoire national. Enfin, des actions d’optimisation du coût d’approvisionnement seront menées pour une meilleure tarification. Il s’agira d’intervenir sur la chaîne d’approvisionnement afin de réduire le nombre des intervenants et leurs marges.