France : le gouvernement renforce les mesures sanitaires face à la 5ème vague du Covid-19

Le gouvernement français a annoncé, jeudi, le renforcement des mesures de lutte contre le Covid-19 alors que le pays fait face à une cinquième vague de la pandémie.

 

 

 

« Oui la France connaît à son tour une cinquième vague, (…) plus forte, plus longue que la quatrième vague survenue cet été », a prévenu le ministre de la Santé Olivier Véran, au début d’une conférence de presse consacrée à l’annonce de ces mesures anti-Covid.

« Nous pouvons passer cette vague sans recourir aux outils les plus contraignants », a-t-il souligné, aux côtés notamment du ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer.

Si le responsable gouvernemental a, à ce stade, écarté tout recours à un reconfinement de la population, à la fermeture anticipée de commerces ou à des restrictions de déplacement, il a décrété le retour de l’obligation du port du masque partout en intérieur dans les lieux recevant du public, à compter de vendredi, y compris dans les lieux où le pass sanitaire est réclamé (restaurants, lieux de spectacle, musées…).

Par ailleurs, le rappel vaccinal contre le Covid-19, le plus souvent sous forme d’une troisième dose, qui n’était accessible qu’aux plus de 65 ans, sera « ouvert à tous les adultes dès 5 mois après leur dernière injection », à partir de ce samedi, a-t-il ajouté.

Un avis de la Haute autorité de santé (HAS) rendu public plus tôt dans la journée a recommandé l’élargissement du rappel à tous les adultes et de réduire le délai entre la dernière dose et le rappel à cinq mois au lieu de six.

En outre, la validité du pass sanitaire des personnes pleinement vaccinées sera conditionnée à l’administration d’une dose de rappel. Le document sera désactivé 7 mois après la dernière dose reçue, au cas où la dose de rappel ne serait pas effectuée.

« A compter du 15 janvier, le pass sanitaire de tous les autres publics ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans le délai de sept mois après la dernière injection », a annoncé le ministre.

En outre, la validité du test anti-Covid pour les non-vaccinés voulant profiter du pass sanitaire va, lui, passer de 72 heures à 24 heures.

De son côté, le ministre de l’éducation nationale a annoncé la fin de la fermeture automatique des classes de maternelle et primaire en cas de détection d’une contamination d’un élève, à l’image de ce qui est déjà en vigueur au collège et au lycée. Ce dispositif entrera en vigueur à partir de la semaine prochaine.

« Lorsqu’un élève est testé positif, tous les élèves de la classe sont testés à leur tour et seuls les élèves testés positifs restent à la maison », a précisé Jean-Michel Blanquer, faisant savoir que 8.500 classes sont actuellement fermées en raison du Covid-19.