Formation professionnelle : 1 milliard d’économies par an réalisées par l’Etat grà¢ce au privé

Le privé permet à  l’Etat de réaliser 1 milliard de dirhams d’économies par an sur le budget éducation-formation et emploie plus de 14.000 salariés, selon le président de la Fédération marocaine de l’enseignement professionnel privé (FMEP), Abdesslam Benahra.

« Nous recevons, chaque année, près de 10.000 jeunes bacheliers de l’Afrique de l’Ouest », a dit M. Benahra dans une interview publiée jeudi par le quotidien +L’Economiste+, déplorant, toutefois, que le secteur soit en déclin.

« Quelque 300 établissements ont récemment mis la clef sous la porte, et plus de 600 emplois ont été perdus », a-t-il précisé, faisant savoir que le privé, qui est en récession de 10%, a vu ses effectifs fléchir de 85.000 à près de 65.000 en 2012, tandis que l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) est en croissance de 13 %.

« Des investissements colossaux sont consentis par l’Etat pour ouvrir de nouveaux établissements, alors que le secteur privé n’utilise que 50 % de sa capacité pédagogique », a regretté le président de la FMEP, appelant l’Etat à concéder (au privé) une part de la formation professionnelle par des appels d’offres ou par un partenariat public-privé.

Il a aussi évoqué le lancement d’une étude pour la nouvelle stratégie de développement de la formation professionnelle à l’horizon 2020, ajoutant que le diagnostic recommande notamment la conclusion de contrats-programmes avec l’ensemble des opérateurs publics et privés et la création de structures de formation à capital mixte public-privé.