Fonction publique: de plus en plus de demandes de retraite anticipée

La réforme des retraites inquiète les fonctionnaires, c’est un fait. Mais ces derniers disposent d’une échappatoire qui leur permet de ne pas subir le relèvement attendu de l’à¢ge de départ à  la retraite.

Selon plusieurs témoignages que nous avons recueillis, de plus en plus de fonctionnaires sont tentés par le départ anticipé à la retraite dès cette année. Pour rappel, la réglementation donne le droit aux fonctionnaires de demander un départ anticipé lorsqu’ils atteignent 15 ans de service pour les femmes et 21 ans pour les hommes. Pour ceux qui atteignent 30 années de service, l’Etat est obligé de répondre favorablement à leur demande, et ce, tout en les faisant bénéficier de leur pension complète. Cette disposition est semble-t-il de plus en plus utilisée depuis que l’on a commencé à parler du relèvement de l’âge de départ à la retraite. Selon des sources bien informées, dans le seul secteur de l’enseignement, le nombre de demandes de départ anticipé déposées cette année dépasserait les 4 000, sachant que la moyenne des dernières années était inférieure à 30 demandes par an. Ceci pourrait expliquer d’ailleurs pourquoi le gouvernement a publié au début du mois un décret obligeant les enseignants atteignant l’âge légal de départ à la retraite en cours d’année scolaire/universitaire à rester en poste jusqu’à juin prochain.