Expulsion de deux journalistes français pour un tournage sans autorisation à  Rabat

Selon la même source, les dits journalistes n’avaient pas les autorisations nécessaires des autorités administratives compétentes.

Les équipements et d’appareils électroniques utilisés par deux journalistes français dans des activités de tournage «suspectes» ont été saisis, dimanche 15 février 2015, par les services de la préfecture de police de Rabat sur ordre du parquet compétent. C’est ce qu’indique un communiqué de la Direction générale de la sureté nationale (DGSN).

Selon la même source, les dits journalistes n’avaient pas les autorisations nécessaires des autorités administratives compétentes.

Les équipements saisis comprennent un ordinateur portable, deux caméras, deux objectifs numériques, un trépied, un moniteur, des batteries, trois cartes-mémoires, un magnétophone, du matériel d’éclairage, un kit récepteur-émetteur, un GPS, trois téléphones cellulaires et une voiture de location, ainsi qu’un disque dur externe.

D’après la DGSN, cette saisie intervient dans le cadre des enquêtes diligentées par les services de la préfecture de police de Rabat au sujet des agissements et activités suspects de deux journalistes français, qui font l’objet d’une décision d’expulsion du Wali de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, conformément aux dispositions juridiques en vigueur.