Enseignement : Premières rencontres de coordination des projets de la loi cadre 51.17

Le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du Gouvernement, Saaïd Amzazi, a donné, samedi, à Béni Mellal, le coup d’envoi des rencontres régionales de coordination et de suivi des projets stratégiques de la loi-cadre 51.17 relative au système éducatif.

Ainsi, la première réunion de coordination régionale, faisant partie d’une série de rencontres qui seront organisées à travers l’ensemble des régions du Royaume, a été tenue à Béni Mellal, en présence notamment du ministre délégué chargé de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, Driss Ouaouicha.

Ces rencontres de coordination avec les autorités locales, seront organisées en partenariat avec les Académies régionales de l’éducation et de la formation dans le but de suivre le processus de mise en œuvre des projets stratégiques de la loi-cadre 51.17 aux niveaux régional, provincial et local.

Elles visent à renforcer la mobilisation et la communication avec les acteurs régionaux et les partenaires du système éducatif pour consolider leur adhésion au processus de réforme en cours, partant du fait que la question de l’éducation est une affaire de société qui nécessite la collaboration de toutes les parties prenantes en vue d’atteindre les objectifs escomptés dans ce domaine.

La première rencontre de Béni Mellal a été marquée par la présence du Conseiller de SM le Roi et Président-Fondateur de l’Association Essaouira-Mogador, André Azoulay, des secrétaires généraux des départements de l’éducation nationale, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur, des gouverneurs des provinces de la région, et des directeurs provinciaux de l’Education Nationale.

Au cours de cette rencontre, Mustafa Slifani, directeur de l’AREF de Béni Mellal-Khénifra a donné un exposé dans lequel il a mis en avant les différentes dispositions de la loi-cadre 51-17, déclinées à travers un portefeuille de projets, ainsi que la méthodologie adoptée pour leur mise en œuvre au niveau régional, en plus du plan d’action de l’Académie pour l’activation de ses dispositions.  Il a également présenté le bilan d’étape relatif à la mise en œuvre des 18 projets initiés par le ministère dans la région dans le cadre de la loi-cadre 51.17, ayant traits aux domaines de l’équité et de l’égalité des chances, l’amélioration de la qualité de l’éducation et de la formation, et la gouvernance et la mobilisation.

M. Slifani a, en outre, mis en relief l’amélioration d’un certain nombre d’indicateurs en matière d’enseignement, en plus de certaines initiatives régionales visant à améliorer la gouvernance, outre la mise en place d’un cadre contractuel avec les directions provinciales pour moderniser le système éducatif au niveau régional.

A l’issue de cette rencontre, une convention de partenariat a été signée entre de l’Association Essaouira-Mogador, l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Béni Mellal-Khénifra, et le Centre d’Études et de recherches Abraham Zagouri sur le droit hébraïque au Maroc.

Cette convention vise à établir un cadre général de coopération et de partenariat entre les signataires afin de renforcer et développer les capacités et les rôles pédagogiques, culturels et civiques de l’école marocaine.

La convention ambitionne également de promouvoir la culture de la citoyenneté et le civisme en milieu scolaire et ainsi que les valeurs de tolérance, de pluralité, du vivre-ensemble et de coexistence.

(Avec MAP)