Eaux usées : Lancement d’un projet de création d’une station d’épuration et de réutilisation à l’IAV Hassan II

IAV Hassan II

Le coût global de ce projet est de 10,2 millions de dirhams (MDH). Les eaux traitées seront réutilisées pour l’arrosage d’environ 12 ha des espaces verts de l’IAV.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a donné, lundi à Rabat, le coup d’envoi du projet de création d’une station d’épuration et de réutilisation des eaux usées épurées de l’Institut Agronomique et Vétérinaire (IAV) Hassan II.

D’un coût global de 10,2 millions de dirhams (MDH), ce projet consiste en la mise en place d’une plateforme modèle de traitement des eaux usées.

Cette plateforme est destinée à la formation initiale et continue, à la Recherche-innovation-Développement et constituera un site de démonstration pour les différents acteurs concernés par les questions de l’eau et d’assainissement. Les eaux traitées seront réutilisées pour l’arrosage d’environ 12 ha des espaces verts de l’IAV.

Le développement de compétences et la production de données sur les procédés de traitement des eaux usées les plus adaptés au contexte marocain et notamment le milieu rural, sont des impératifs pour l’optimisation du dimensionnement et de l’exploitation des stations d’épuration ainsi que la réutilisation des eaux traitées.

Cette plateforme comportera les procédés les plus courants et les plus performants adaptés aux petites collectivités ainsi qu’un laboratoire dédié à la formation, la recherche et l’innovation sur les procédés de traitement des eaux usées.

M. Sadiki a ainsi présidé la signature d’une convention de partenariat entre le son département, représenté par la direction de l’irrigation et de l’aménagement de l’espace agricole et l’IAV pour assurer l’appui financier et technique nécessaire à la réalisation du projet.

Le lancement de ce chantier s’est déroulé en marge de la cérémonie de démarrage de la rentrée académique des étudiants de la première année préparatoire aux études supérieures en agriculture (APESA) admis pour l’année académique 2022-2023.