E-conférence internationale sur les défis de l’éducation en Afrique, les 2,3 et 9 octobre courant

L’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) de Benguérir et l’Université Al Akhawayn à Ifrane (AUI) organisent conjointement, les 2,3 et 9 octobre courant, une e-conférence internationale sur le thème « L’éducation en Afrique : les défis de l’école d’aujourd’hui et le regard vers l’école de demain ».

Cette initiative fait suite à la signature le 11 septembre dernier de l’accord de partenariat liant les deux institutions visant le renforcement de leur coopération en matière d’enseignement, de recherche, d’innovation et d’échange d’expérience, indique un communiqué conjoint de ces deux établissements d’enseignement supérieur.

Cette conférence à distance verra la participation d’experts marocains et d’autres en provenance de pays africains, d’Europe, des États-Unis et du Canada, relève la même source, notant que cette rencontre virtuelle abordera plusieurs thèmes qui revêtent une grande importance au vu du contexte actuel dont, « la réponse de l’école africaine à la crise de la COVID-19: place des nouvelles technologies », « L’état des lieux de l’éducation et les défis à relever en Afrique », « Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques (STEM) » et « L’enseignement des langues au Maroc ».

Selon l’USAID, en 2017, 7 enfants sur 10 en Afrique sont susceptibles de devenir des adultes semi-alphabètes, ce qui veut dire qu’ils seront incapables de lire ou d’écrire avec facilité.

Par ailleurs, 9 des 10 pays ayant le taux d’analphabétisme le plus élevé au monde se trouvent en Afrique et près des deux tiers des analphabètes sont toujours des femmes, selon un rapport de l’UNESCO publié en 2016.

Les données de l’UNESCO montrent que sur la décennie 2010-2020, environ 32,2 millions d’élèves du primaire redoublent annuellement, et 31,2 millions d’élèves quittent annuellement l’école et n’y retourneront peut-être jamais, lit-on dans le document.

Cette conférence sera ainsi l’occasion de créer un dialogue pour faire un état des lieux sur la situation de l’éducation au Maroc et dans les autres pays d’Afrique, et d’ouvrir la voie à des propositions de solutions créatives et innovantes, ainsi qu’à la création d’alliances stratégiques pour mettre en place des projets prometteurs et à fort impact pour le développement de l’éducation en territoire africain.

(Avec MAP)