Diabète : lancement de la campagne nationale de sensibilisation

Environ 10 % de la population marocaine à¢gée de 25 ans et plus est diabétiques, soit 1,5 à  2 millions de diabétiques au Maroc.

La campagne nationale de sensibilisation sur le diabète a été lancée lundi 22 juin 2015 sous le thème «Ensemble contre le diabète».

Avec un financement de 15 millions de dirhams, cette campagne intervient dans le cadre d’une convention signée en octobre 2014 entre le ministère de la Santé, l’Agence nationale de l’assurance maladies (ANAM) et la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS). Objectif : prévenir contre les maladies chroniques et coûteuses dont le diabète.

Ainsi le plan d’action de cette campagne, qui s’étale sur une année, se répartit sur trois vagues de sensibilisation. Il est question de l’Opération Ramadan (juin-juillet), de la journée mondiale du diabète (novembre-décembre) et de la journée mondiale de la santé (avril-mai).

Intervenant à cette occasion, Houcine El Ouardi, ministre de la santé a rappelé que le diabète constitue la première cause de la cécité, de l’insuffisance rénale chronique terminale et des amputations des membres inférieurs.

Selon la même source, environ 10 % de la population marocaine âgée de 25 ans et plus est diabétiques, soit 1,5 à 2 millions de diabétiques au Maroc.

Et de souligner que 50 % de la population marocaine se méconnaissent diabétiques.

D’après M. EL Ouardi, le ministère de la santé prend en charge au niveau des établissements de soins primaires 580.000 diabétiques. « 53 % des dépenses de l’assurance maladie obligatoire (AMO) pour les maladies chroniques sont consacrées au diabète et ses complications», a-t-il précisé.

Pour sa part, le directeur général de la CNOPS, Abdelaziz Adnane, a relevé la nécessité de renforcer le système de santé, à travers l’élargissement de la couverture médicale.

«Le diabète est la première affection de longue durée des assurés CNOPS, avec 40 % du total des assurés en affections de longue durée (ALD)», a souligné M.Adnane, ajoutant que le nombre des personnes atteintes de diabète est passé d’environ 22.000 cas en 2008 à quelque 55.000 personnes en 2014. 

«La CNOPS enregistre 6.064 nouveaux cas par an», a-t-il déploré.

De son côté, le directeur général de l’ANAM, Jilali Hazim a indiqué que les ressources de l’AMO augmentent de 10 %, alors que ses dépenses enregistrent une hausse de 17 %, ajoutant que la part des dépenses liées aux affections de longue durée par rapport au total des dépenses AMO est de 50%.