Deux Marocains sur trois écoutent la radio chaque jour

Un auditeur sur trois le fait sur son mobile.

On avait tendance à le considérer comme un média marginal avec le développement des technologies de l’information. Il s’avère en fait qu’il reste toujours très prisé par le public. La première vague de mesure d’audience de la radio, réalisée par Ipsos et le Centre interprofessionnel de mesure d’audience radio, le montre clairement : 61,3% des Marocains de 11 ans et plus, soit près de deux Marocains sur trois, écoutent quotidiennement la radio en semaine. Il s’agit d’une population de 15 millions d’auditeurs qui se réduit à un peu plus de 14 millions pendant le week-end.

Autre information étonnante : les auditeurs passent en moyenne près de 3 heures par jour à l’écoute et sont plutôt fidèles, car ils écoutent moins de deux stations. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, c’est à la maison qu’on écoute le plus ce média (72% des sondés) et on le fait généralement en étant seuls (85%). Par ailleurs, ce média est prisé autant par les urbains que par les ruraux, et près d’un auditeur sur trois écoute la radio sur son mobile.

Pour ce qui est des radios les plus écoutées, c’est la chaîne Mohammed VI du Saint Coran qui affiche le plus grand taux d’audience national, soit 15,25% ou 3,74 millions d’auditeurs. Visiblement, c’est la ménagère qui écoute le plus cette radio en plus des professionnels de la route qui passent en moyenne 2h15 minutes à l’écoute. Medi 1, chaîne historique d’information,  se classe 2e avec une part d’audience de 15,07%, suivie d’Al Idaâ al watania (10,25%) qui est surtout écoutée dans le monde rural. Les radios de nouvelle génération font des scores moins élevés, mais au delà des chiffres bruts, il convient aussi de se pencher sur les CSP qui écoutent ces chaînes. Car réaliser 2% d’audience ne veut pas forcément dire que l’on n’a pas de public, mais plutôt une cible particulière.