Des PAMistes devant la commission de discipline

Non, le PAM n’a radié personne. C’est du moins ce que l’on affirme auprès du bureau politique du parti.

Se basant sur un supposé communiqué du secrétariat régional à Casablanca, une partie de la presse a rapporté la radiation de six responsables du parti, dont certains occupent également des fonctions de responsabilité au sein des assemblées élues de la ville. Le motif de cette décision étant que les mis en cause auraient manqué à la discipline et l’éthique du parti et auraient été coupables d’insultes et invectives envers d’autres militants. Selon des sources du PAM, ces écarts de conduite ont bien été notés, et font l’objet d’un rapport qui a été soumis par le secrétariat régional au bureau politique. Ce dernier devrait charger la commission de discipline de les examiner et décider des sanctions qui s’imposent. Pour rappel, la section régionale de Casablanca vient d’entamer un processus de restructuration qui ne risque pas de plaire à tout le monde, d’où ces comportements.