Des migrants à l’assaut de la barrière

Près de 220 migrants originaires d’Afrique subsaharienne sont parvenus à franchir, le 31 octobre, la haute barrière qui sépare le Maroc de l’enclave de Sebta.

Les migrants ont ainsi forcé deux portes d’accès de la double barrière de six mètres de hauteur. Selon des sources espagnoles, trois gardes civils ont été blessés et 32 migrants hospitalisés pour des blessures légères. Ces migrants, sans papiers pour la plupart, ont été transférés dans un centre de séjour temporaire pour étrangers.