Des formations en mécanisation agricole au profit de l’Afrique

Signature à  Rabat d’un PV de discussions relatif à  la réalisation d’un programme de formation au profit de pays de l’Afrique subsaharienne financé par l’Agence japonaise de coopération internationale.

Un Procès-verbal de Discussions relatif à la réalisation d’un programme de formation au profit de pays de l’Afrique subsaharienne a été signé ce vendredi 1er août 2014 à Rabat  par le Secrétaire Général du Département de l’Agriculture M. Mohamed Sadiki et le Représentant Résidant de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) au Maroc M. Koichi Shoji.

Ce nouveau projet de formation ayant pour thème « La mécanisation, levier d’une agriculture rentable et durable » s’inscrit dans le cadre de la coopération tripartite Maroc-Japon-Autres Pays d’Afrique.

Il sera financé par la JICA et se déroulera au Centre de Formation en Mécanisation Agricole (CFMA) de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II sur une période de 3 ans (2014-2016). Trois cours seront assurés pour des techniciens et des ingénieurs provenant de 12 pays de l’Afrique francophone, notamment du  Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Mauritanie, Niger, Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Gabon, Togo, République Démocratique du Congo et Guinée Conakry. Le programme démarrera par un atelier au mois de novembre prochain afin de renforcer les capacités techniques et managerielles des cadres africains en matière d’exploitation des agroéquipements pour un développement agricole durable et rentable.

La première phase de ce projet de coopération tripartite Maroc-Japon-Autre Pays d’Afrique (2009-2011) a bénéficié à 34 cadres de l’agriculture et de la formation professionnelle originaires de 13 pays de l’Afrique de l’Ouest et de Madagascar.
 
Lors de cette 2ème phase, des thématiques aussi importantes aussi bien pour l’agriculture africaine que pour l’utilisation efficiente de l’énergie en agriculture, l’agriculture de conservation, les techniques de protection intégrée des cultures et l’élevage intégré, seront traitées. Une attention particulière sera réservée à la gestion durable des ressources naturelles et aux approches participatives et genre.

Rappelons que le programme de coopération tripartite Maroc-Japon-pays d’Afrique a débuté la première fois en 1998, suite aux recommandations du plan d’action, adopté lors de la deuxième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD II) et que les deux pays (Maroc et japon) entretiennent des relations de grande qualité depuis plus d’un quart de siècle, durant lequel, le Japon a financé une multitude de projets multisectoriels, comme la formation maritime, la recherche scientifique et le soutien à la pêche artisanale.