Déchets industriels : SUEZ renouvelle son contrat avec Renault Group Maroc

Déchets industriels

Renault Group Maroc confie à SUEZ, pour la quatrième fois consécutive, le traitement et la valorisation des déchets de ses deux usines au Maroc, a annoncé lundi SUEZ dans un communiqué.

Client industriel historique de SUEZ au Maroc, Renault Group Maroc dispose de deux usines à Tanger (Zone Franche de Melloussa) et à Casablanca (Somaca) d’une capacité de production globale de 440 000 véhicules par an, rappelle la même source.

Le contrat, renouvelé en juin 2022, couvre ces deux usines pour une durée de 3 ans prolongeable et un volume moyen annuel de 20 400 tonnes de déchets.

Grâce au renouvellement de ce contrat, SUEZ Maroc continuera à assurer la gestion globale des déchets industriels du constructeur à travers la mise à disposition de moyens humains et matériels pour la collecte des déchets (banals et dangereux), la gestion des opérations relevant du parc à déchets (tri, compactage, cafutage, conditionnement et stockage) ainsi que la valorisation et le traitement auprès de filières habilitées.

Ce nouveau contrat marque la réussite du partenariat qui lie les deux entreprises au Maroc depuis 14 ans, souligne SUEZ, notant qu' »ensemble, les deux groupes contribueront à poursuivre le développement de l’économie circulaire dans le pays, en ligne avec les objectifs du plan d’accélération industrielle du Royaume pour la période 2021-2023″.

Le périmètre du nouveau contrat intègre également la gestion de la station de traitement des eaux usées (STEP) située dans l’usine de Somaca. Le pilotage digitalisé et complet de la prestation ainsi que la certification ISO 14001 des sites font également partie des engagements de SUEZ. Au Maroc, SUEZ accompagne Renault Group Maroc depuis 2008 dans la gestion opérationnelle des déchets mais également par des prestations en ingénierie et conseil en matière environnementale.

Ainsi, dans ce nouveau contrat SUEZ a misé sur des solutions innovantes permettant à Renault Group Maroc de réduire les coûts et l’empreinte carbone de son activité, tout en améliorant le taux de valorisation des déchets et la performance. Enfin, s’appuyant sur le retour d’expérience suite à la pandémie de covid-19, le nouveau contrat permettra à SUEZ d’adapter son organisation et les moyens mis en œuvre en fonction des évolutions de la production de véhicules.