Décès de Mohamed Taieb Naciri, ancien ministre de la Justice

Né en 1939 à  Casablanca, feu Mohamed Naciri a occupé le poste de ministre de la Justice de janvier 2010 à  janvier 2012.

L’ancien ministre de la Justice, Mohamed Taieb Naciri, est décédé, mardi à Rabat, des suites d’une crise cardiaque, a-t-on appris auprès du Département de la Justice et des libertés.

Le défunt (73 ans) a été admis, plus tô t dans la journée, dans un hô pital de Rabat suite à un malaise cardiaque l’ayant pris lors de la réunion de la Haute instance du dialogue national sur la réforme de la Justice.

Né en 1939 à Casablanca, feu Mohamed Naciri a occupé le poste de ministre de la Justice de janvier 2010 à janvier 2012.

Licencié ès- lettres et en droit et diplô mé de l’Institut des Hautes études marocaines, le défunt était inscrit au barreau de Casablanca depuis 1964.

Il a été Premier secrétaire, puis Directeur de la conférence du stage du barreau de Casablanca.

Bâtonnier de l’Ordre des avocats au barreau de Casablanca, il était plusieurs fois membre du Conseil de l’Ordre puis, en 1993, membre de la Chambre Constitutionnelle de la Cour Suprême et, entre 1994 et 1999, membre du Conseil Constitutionnel.

Le défunt a exercé en tant qu’avocat Conseil de plusieurs départements ministériels, établissements publics et collectivités locales. Il a également été membre du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA).

Décoré du Wissam Al Arch de l’ordre de Chevalier, il dirigea la « Gazette des Tribunaux » du Maroc pendant six ans et publia un « Traité pratique de procédure civile », ainsi que de nombreux articles.