Covid-19 : Le groupe BAYER s’allie aux efforts du Maroc pour faire face à la crise pandémique

Le groupe engage plus de 3 MDH de dons monétaires et en médicaments, afin d’apporter de l’aide au gouvernement et aux structures sanitaires du pays. Il a effectué un don de 1MDH au Fond spécial Covid-19 et maintient l’approvisionnement en médicaments et en produits destinés à l’agriculture et à l’alimentation.

Outre ces aides financières et en nature, le groupe international et allemand BAYER installé au Maroc depuis 1960, prévoit également, à l’occasion du mois de Ramadan, des actions d’entraide sociale pour venir en aide des familles impactées par les aléas de cette crise sanitaire sans précédent.

« Cette pandémie met le monde entier à l’épreuve. Il est tout à fait normal pour nous de contribuer aux efforts consentis des autorités gouvernementales et administratives du Maroc. En tant qu’entreprise pionnière dans les domaines de la santé et de l’alimentation, nous mettons en œuvre toutes les mesures nécessaires afin de garantir la continuité du business auprès de nos parties prenantes dans le pays. Nous redoublons nos efforts pour fournir un approvisionnement conforme et durable de nos produits destinés aux hôpitaux, aux médecins, aux patients, aux consommateurs et aux agriculteurs qui demeurent notre priorité», explique Jean Baptiste Boulay, DG de BAYER au Maroc.

Ainsi, dans le monde entier, tout comme au Maroc, le groupe s’engage à suivre les directives des gouvernements locaux et s’allie à leurs efforts. Et ce, en vue de :

– Maintenir l’approvisionnement en matière de médicaments et de produits destinés à l’agriculture et à l’alimentation du citoyen.

– Apporter de l’aide aux gouvernements en matière d’aide financière et de dons de médicaments.

– Assurer la sécurité de ses propres collaborateurs mobilisés en ce temps de crise sanitaire pour garantir la disponibilité des produits nécessaires à la santé et à l’agriculture.

Au niveau international, le groupe contribue, à différentes initiatives de recherches pour traiter le Covid-19, en partenariat avec d’autres sociétés pharmaceutiques et des universités. Dans ce sens, le groupe a notamment donné accès à son catalogue de substances afin de faciliter les travaux de dépistage pour trouver un principe actif potentiel.