Covid-19 en France : 8 cas « possibles » du variant Omicron détectés

Huit cas « possibles » du très contagieux nouveau variant Omicron, découvert en Afrique australe, ont été détectés en France, a annoncé, dimanche soir, le ministère de la Santé.

 

 

« Le séquençage des prélèvements de ces patients est priorisé ou en cours d’organisation afin de disposer d’une confirmation diagnostique dans les meilleurs délais », a précisé le ministère dans un communiqué relayé par les médias locaux.

Des « mesures renforcées d’identification et d’isolement des cas possibles et des personnes contacts à risque » ont été mises en œuvre, a fait savoir la même source.

Pour être considéré comme un cas « possible » de contamination au variant Omicron, une personne infectée doit s’être rendue en Afrique australe dans les 14 derniers jours et avoir « un résultat de test positif avec un criblage négatif pour les mutations retrouvées dans les autres variants préoccupants (Alpha, Bêta, Gamma, Delta) », précise le communiqué.

Le variant Omicron a été classé «préoccupant » par l’OMS et sa détection en France était « une question d’heure », avait assuré dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran. « Dès lors qu’il circule en Angleterre, en Italie, en Belgique, il est probable qu’il y ait déjà des cas en circulation » en France, selon le ministre.

Face au variant Omicron, la France a décidé, samedi, d’isoler les cas contacts même vaccinés. Toute personne « contact » d’une autre, testée positive au nouveau variant du coronavirus Omicron, devra être isolée même si elle est vaccinée, a indiqué samedi le ministère de la Santé dans une note envoyée aux établissements et professionnels de santé.

La France, tout comme plusieurs pays d’Europe, a décidé la suspension des vols en provenance de sept pays d’Afrique Australe (Afrique du Sud, Botswana, Eswatini, Lesotho, Mozambique, Namibie, Zimbabwe).